Ouvrir une porte, s’ouvrir au monde

TU ES CAPABLE !

Trois mots qui ont tellement de pouvoir. Ils peuvent faire la différence entre l’échec ou le succès, entre bâtir sa confiance ou avoir une faible estime de soi. Ces mots peuvent semer la graine dans la personne qui deviendra notre futur Premier ministre du Canada, ou même être le catalyseur du développement de la prochaine Oprah Winfrey, le prochain Steve Jobs, ou Elon Musk. Bref, ce sont trois mots qui ont le potentiel de changer une vie.

Par ailleurs, c’est beaucoup plus que seulement trois mots: c’est aussi une opportunité.

Lorsque je dis à quelqu’un “Tu es capable !”, je le vois comme une occasion privilégiée de pouvoir faire une différence à ce moment précis dans sa vie. C’est une porte que je peux ouvrir pour me permettre d’exercer une influence positive chez elle. Choisir d’ouvrir cette porte nous présente l’espace nécessaire pour apporter la personne plus loin. Ne dites pas seulement les mots: ayez une conversation, et saisissez l’opportunité pour aller en profondeur. Je vous propose ici quelques pistes pour alimenter cette conversation.

Prendre une CHANCE

Thomas Jefferson a dit: “With great risk comes great reward.” Christy Raedeke a écrit dans son livre: “If there is no risk, there is no reward”. Prendre un risque n’est pas toujours facile. C’est inconfortable, ça fait flotter les papillons dans notre estomac, ça peut causer de l’anxiété ou même de la peur. Toutefois, le risque peut aussi nous faire le cadeau de l’espoir, du courage, ou de la confiance. Il nous permet de développer notre résilience (échecs), ou même notre pensée critique (résolution de problèmes). Prendre une chance peut aussi nous aider à bâtir notre histoire, qui en est une importante à raconter.

C’est certain que si nous ne prenons pas de chances, il n’y aura pas de récompenses. Mais pire encore, il n’y aura peut-être pas d’histoires à raconter. Raconter nos histoires nous permet de partager nos connaissances, notre expérience, ce que nous voulons léguer aux autres. Ça nous permet aussi de transformer nous-mêmes, de nous définir, de nous découvrir. Quel serait l’impact sur notre vie si nous ne prenions jamais de chance ?

Chercher l’AMÉLIORATION

Voici la devise d’Inspire Leadership Podcast:

“Afin de pouvoir ajouter de la valeur aux autres, il faut tout d’abord ajouter de la valeur à soi-même.”

Devise – Inspire Leadership Podcast

Être à la recherche de l’amélioration est une mission importante pour un leader. Et c’est la mission du podcast: allez à la rencontre des leaders afin d’ajouter de la valeur à soi-même et aux autres. Il est important de comprendre que l’amélioration n’arrive pas par hasard. Il faut passer à l’action intentionnellement, définir les objectifs et les étapes pour les franchir. Par après vient l’importance de célébrer les succès et donc augmenter notre sentiment d’efficacité personnelle. Mais il ne faut pas y rester trop longtemps, car la quête de l’amélioration se poursuit à l’infini.

Faire avec PASSION

Voici une citation inspirante d’Oprah Windfrey:

La passion est une source d’énergie ! La passion est le carburant de tout ce qui peut contribuer à notre croissance. Elle nous fait ressentir pleinement les moments dans notre vie et nous donne du momentum. Lorsque nous sommes passionnés, tout s’allume autour de nous: il n’y a rien qui peut nous arrêter, ni nous décourager.

Saviez-vous que la passion est contagieuse ? Je dirais même un catalyseur. Posez-vous les questions suivantes:

  • Avez-vous déjà participé à une activité avec une personne qui en était pleinement passionnée ?
  • Est-ce que l’énergie de cette personne rayonnait SUR toi ?
  • Est-ce que l’énergie de cette personne rayonnait EN toi ?
  • Est-ce que votre expérience a été amplifiée grâce à la passion contagieuse de cette personne ?

Il faut donc être à la recherche de ce qui nous passionne. Il faut creuser, explorer, l’essayer – y goûter. Que faites-vous lorsque vous vous retrouvez dans “la zone” ? Lorsque le temps s’écoule aussi rapidement que la vitesse de la lumière ? Lorsque vous vous sentez comme si vous pourriez faire ça chaque jour, toute votre vie ? C’est là que ça se retrouve – c’est là que ça se passe ! Il faut aller jouer dans ce bac à sable mes amis. Quand nous nous sentons passionnés, nous nous sentons capables.

Travailler avec ARDEUR

Mes parents m’ont toujours dit que dans la vie, il faut travailler avec ardeur non seulement pour obtenir ce que nous voulons, mais aussi pour avoir le sentiment d’accomplir et de s’accomplir.

Pendant longtemps, je croyais que cela avait le sens de “travailler fort”: à la sueur de mon front, à y consacrer plusieurs heures, à être obligé de mettre de côté les activités qui étaient plus amusantes. Mais avec le temps, j’ai découvert la leçon importante que ces sages paroles (et mes parents) voulaient m’enseigner. Ce n’était pas autant “travailler fort”, mais travailler avec vivacité: le faire avec de la vie, de la passion, et avec intention.

Oui, vous avez tout à fait raison: il faut souvent y mettre plusieurs heures et en produire de la sueur sur le front afin de connaitre du succès. C’est un incontournable, et je suis en accord. Je misais trop sur “accomplir”, et pas assez sur “s’accomplir”. C’était là mon moment de réalisation. Et dans s’accomplir se retrouve l’œuvre la plus importante dans la vie d’une personne. Maintenant, je comprends ce que ça veut dire travailler avec ardeur. Merci mom et dad 🙂

Voir le BIEN

De nature, je suis un optimiste. Pas un optimiste parfait, mais j’ai tendance à voir le bien dans les personnes la grande majorité du temps. À travers les années, cette tendance m’a bien servi, ce qui m’a permis de découvrir des personnes exceptionnelles.

Voir le bien dans une personne me donne espoir qu’elle a un désire authentique d’être la meilleure version d’elle-même. Ça me motive à vouloir laisser la porte ouverte et marcher à ses côtés vers son épanouissement. Parfois, la personne ne veut rien savoir, et c’est bien correct. Toutefois, mon espoir demeure, et je laisse donc la porte entrouverte, si jamais elle décide qu’elle veut la franchir.

Un leader doit toujours avoir espoir et voir le bien dans les autres. Cette approche nous permet de développer notre croyance dans le potentiel des autres. Et pour un leader, c’est dans le potentiel des autres que nous exerçons notre plus grande influence.

LÉGUER

Quand les gens parleront de vous, qu’aimeriez-vous qu’ils disent ? À quoi aimeriez-vous qu’ils pensent ? Ce sont des questions importantes à se poser. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons léguer MAINTENANT ! Il ne faut pas attendre à la toute fin de notre vie pour le faire. Ne laissez pas votre héritage au hasard – soyez intentionnels, et passez à l’action. Il faut AGIR pour bâtir l’héritage que vous allez léguer.

Dans mon cas, je veux léguer le leadership. C’est ce que je veux laisser aux gens, à chaque jour qui passe dans ma vie. Quand ils pensent à moi, j’aimerais qu’ils pensent au leadership. Et vous, que voulez-vous léguer aux autres ?

Avoir un impact EXPONENTIEL

Comme l’a si bien dit John Maxwell dans la loi de l’influence: “Être un leader, c’est exercer de l’influence, rien de plus, rien de moins.” Nous voulons exercer cette influence afin de développer d’autres leaders autour de nous. C’est ça l’objectif ultime du leader. Nos actions exercées sur les autres doivent produire un effet catalyseur sur leur croissance. Bref, notre impact doit être exponentiel: les personnes avec qui nous cheminons méritent de s’épanouir à leur plein potentiel afin d’éliminer les barrières, de surmonter les obstacles, et de faire de leurs rêves une réalité.

Alors allez-y: ouvrez la porte afin de s’ouvrir et d’ouvrir les autres aux possibilités !



Categories: Leadership

Tags: , , , , , , , , ,

5 replies

  1. Très intéressant. Chacun des morceaux de ce billet incite à réfléchir. J’ai beaucoup aimé lorsqu’il est question de la passion. Bravo encore.

  2. Merci pour ce beau billet, Joël! Ma citation préférée est: “l’amélioration n’arrive pas par hasard. Il faut passer à l’action intentionnellement, définir les objectifs et les étapes pour les franchir.”

Trackbacks

  1. This Week in Ontario Edublogs – doug — off the record

Leave a Reply to Joël McLean Cancel reply

%d bloggers like this: