Équilibre et harmonie

Récemment, j’ai eu le privilège de présenter un webinaire dans le cadre de la semaine de la santé mentale. Lorsqu’on m’avait approché, j’ai eu tout de suite le goût de parler d’équilibre et d’harmonie.

L’équilibre et l’harmonie concernent à la fois notre relation avec qui nous sommes et ce qui est le plus important pour nous. Dans notre quête à devenir une meilleure version de nous-même et de nous occuper de notre santé mentale, il importe d’investir du temps et des efforts sur ces deux fronts. D’ailleurs, l’équilibre et l’harmonie sont mutuellement inclusifs: un a toujours une incidence directe sur l’autre.

Équilibre

L’équilibre fait référence à l’intrinsèque: notre relation intérieure avec qui nous sommes et nos valeurs. C’est ce qui se passe à l’intérieur de nous, dans nos tripes (comme le disait mon grand-père). Nos sentiments, nos attitudes, nos émotions…tout ce qui compose notre humanité unique.

Cela fait beaucoup de balles à jongler, n’est-ce pas ? Et si nous voulons être bien dans notre peau, il faut trouver des moyens pour garder les balles en l’air: méditation, respiration, prendre une marche, écrire un billet de blogue, ou même du temps de réflexion. Bref, une activité pour toi, que tu aimes faire, qui te centre, et qui t’alimente.

Lorsqu’on perd l’équilibre, la cause est souvent un différent entre nos valeurs et la façon que nous agissons. Parfois c’est intentionnel (mon choix), et parfois c’est ma réaction à une source extérieure hors de mon contrôle.

En bout de ligne, c’est de l’eustress que nous avons besoin, et non pas de la détresse, comme l’explique Dave Caperton dans cette vidéo.

Il est important de développer et d’adopter des stratégies qui nous aident à maintenir ou reprendre son équilibre (voir les suggestions plus haut). Sinon, l’impact risque être majeur et avoir des répercussions à tous les niveaux de notre vie, y compris notre harmonie.

Harmonie

L’harmonie implique l’extrinsèque: la relation extérieure qui existe entre qui nous sommes et le monde autour de nous.

Tout comme plusieurs d’entre vous, l’image qui me vient en tête lorsque j’entends ou je lis le mot harmonie, c’est un orchestre. C’est hypnotisant comment le son de tous ces différents instruments peut couler ensemble si agréablement.

Et si seulement 1 instrument n’est pas bien accordé, quel en est le résultat ? C’est l’équivalent à insérer son doigt dans un jet d’eau: ça défait le flow. Lorsque nous ne sommes pas en équilibre, nous avons le même effet sur notre harmonie.

Comment faire pour maintenir une harmonie avec mon entourage ? Voici quelques suggestions:

  • dire merci (pratiquer la gratitude)
  • socialiser
  • éviter le potin (commérage)
  • offrir de l’aide à quelqu’un
  • planter un arbre

Perspective

Notre perspective a aussi une influence sur notre équilibre et par conséquent, notre harmonie.

Notre perspective est influencée par nos attitudes, nos croyances, nos expériences, et notre position (dans notre famille, au travail, etc.). Souvent, cette perspective nous sers très bien, mais parfois elle peut nous induire en erreur, comme dans ce cas:

Trop souvent, nos suppositions peuvent être fausses, nous causant donc des ennuis.

Pourquoi supposons-nous parfois le pire d’une personne ou d’une situation ?

D’une part, c’est un mécanisme de défense inné que nous déployons pour nous protéger contre une forme ou une autre de mal ou de vulnérabilité, par exemple une faible estime de soi ou un sens de culpabilité. D’autre part, c’est de la projection: voir dans son prochain ce que nous ne voulons pas admettre de nous-mêmes.

Ici, il faut faire attention. Lorsque nous nous retrouvons dans ce mode (négatif), notre équilibre est atteint: la situation n’est pas un reflet de nos valeurs, notre confiance est atteinte, nous nourrissons notre syndrome d’imposteur. Les effets sur notre harmonie ? Ça peut brimer nos relations avec les autres, et créer un décalage entre qui nous sommes et comment nous agissons. Ouch.

Assumer le positif

À la base, je crois qu’il faut toujours assumer qu’une personne a, au départ, de bonnes intentions. Adopter cette façon de penser nous offre le cadeau de l’ouverture d’esprit qui, en retour, nous donne de l’objectivité parfumée d’empathie. Et avec ça, nous pouvons changer non seulement notre vie, mais la vie des autres aussi.



Categories: Bien-être, Leadership, Vision

Tags: , , , , ,

Leave a Reply

%d bloggers like this: