Voir les angles morts pour le bien-être et une culture positive à l’école

As my position changed, people became more careful how they spoke and acted in my presence. I don’t think my actions changed in a way that prompted this; my position did. And what this meant was that things I’d once been privy to became increasingly unavailable to me.” – Ed Catmull

Dans son livre Creativity Inc., Ed Catmull nous dit que plusieurs nouveaux leaders font l’erreur de supposer que leur accès à certaines voies d’information ne change pas lors de leur transition. Il nomme ce phénomène “The Hidden”: un angle mort qui échappe notre champ de perception. Comment pouvons-nous être continuellement et intentionnellement conscients de ces angles morts?

Afin qu’ils ne passent pas sous le radar, nous avons adopté dans mes écoles deux approches gagnantes: une pour la croissance personnelle, et l’autre pour le développement collectif de l’équipe.

Rencontres individuelles mensuelles

Pendant l’année scolaire, j’invite chaque membre du personnel à des rencontres mensuelles facultatives de coaching. La durée peut varier entre 15 et 30 minutes. Les dates de ces rencontres sont choisies à l’avance, et enregistrées dans nos calendriers. Bref, nous en faisons une priorité. Durant ces rencontres, nous établissons des objectifs de croissance, nous parlons de pédagogie, et de toute autre sujet qui a un impact sur la croissance personnelle et professionnelle. Bref, c’est un temps privilégié durant lequel nous apprenons à nous connaître. Mais ce qui importe encore plus, c’est que nous faisons l’état des lieux de notre bien-être. Comme leader, ces rencontres me fournissent de l’information primordiale au maintien du bien-être des membres de mon personnel, et me tiennent à la page de là où ils en sont en terme de pédagogie en classe, ou dans les dossiers qu’ils portent durant l’année scolaire.

Rencontres d’équipe du style SCRUM

Au lieu de tenir des rencontres du personnel mensuelles traditionnelles, nous organisons des rencontres de style “SCRUM” toutes les deux semaines. Voici les objectifs de ces rencontres : le partage des pratiques réussies, se tenir informé, et favoriser l’entraide, l’esprit d’équipe, et une bonne santé-mentale. Voici les éléments essentiels de ce type de rencontre:

  • Les membres doivent se tenir debout pendant la rencontre
  • Chaque personne est invitée à répondre à trois questions:
  1. Ce que j’ai fait de nouveau ou qui a bien fonctionné et qui peut être utile à l’équipe
  2. Ce que je vais faire qui peut être utile à l’équipe
  3. Ce dont j’ai besoin
  • Chaque personne a jusqu’à 3 minutes pour faire son partage
  • Il y a un “SCRUM MASTER” qui gère la rencontre
  • Il y a un gardien du temps

Ces rencontres ont un très grand impact positif sur le climat dans l’école et le bien-être des membres du personnel. Non seulement sommes-nous renseignés sur ce que font chaque personne dans leur rôle respectif, mais nous avons l’occasion de célébrer les succès, d’offrir de l’appui, de poser des questions, d’apprendre à nous connaître, et de rire ensemble. À la fin de cette rencontre, souvent les gens demeurent pour poursuivre les conversations, et quittent avec un sourire aux lèvres et une satisfaction et fierté de savoir qu’ils ont leur place dans l’équipe.

C’est vraiment fantastique !

  2 comments for “Voir les angles morts pour le bien-être et une culture positive à l’école

  1. Alexandre Audet
    October 8, 2019 at 9:43 pm

    J’aime beaucoup ces stratégies pour faire parler les profs. C’est un peu bizarre à dire, mais on parle rarement de pédagogie dans nos écoles. De là l’importance de se trouver des prétextes/contextes pour le faire.

    Dans mon ancienne école, j’avais parti un petit groupe de profs qui venaient dans ma classe pour prendre un café et parler pédagogie à propos de ce qu’ils faisaient dans leur classe à ce moment. Le tout était très informel :on échangeait des idées, on améliorait parfois l’idée de départ d’un prof, parfois on “volait” l’idée d’un autre. Mais à la fin, tout le monde en ressortait grandi. Il nous est même arrivé d’inviter des élèves pour qu’ils viennent jaser pédagogie avec nous.

    Depuis l’an dernier, je suis à une nouvelle école, j’ai essayé de reproduire ces groupes de discussion, sans trop de succès. Mais ton billet, me donne vraiment le goût de réessayer. J’ai aussi penser à partir un “club de lecture pédagogique” avec des profs…

    Présentement, j’enseigne le français en 7e année et à chaque fin de mois je dîne avec des élèves de chacune de mes classes pour avoir leur rétroaction sur le déroulement du cours et pour avoir leurs idées sur comment on pourrait améliorer l’expérience de tous.

    merci pour ton partage
    Alex

    • October 9, 2019 at 10:51 pm

      Il ne faut surtout pas lâcher Alexandre. Continue à foncer et à faire une différence. Bravo pour tes belles initiatives !

Leave a Reply

%d bloggers like this: